Facebook
Instagram
À propos | Contactez-nous | Publicité/Advertising

Le portail des professionnels
du voyage

Accueil Rubriques Carrières Photos Agenda Éductours Publications Agenda/Bottin Flash Voyages
Accueil > Articles
Imprimer  

Actualités du vendredi 20 juin 2014

Fraudes : l'ATOQ instaurera
un comité de sécurité


Claude St-Pierre

À la fin août ou en septembre, l'ATOQ créera un comité de sécurité, en partenariat avec les agences de voyages. Afin de contrer la fraude dans le milieu du voyage, l'Association mettra donc en place un processus de consultation avec les têtes de réseaux, les agences, les grands joueurs de l'informatique au Québec et les processeurs des cartes de crédit.

Cette décision a été prise dans le cadre de la deuxième partie du colloque sur la sécurité dans le domaine du voyage de l’ATOQ, qui s'est tenue hier (19 juin) à Montréal. Encore une fois, les voyagistes ont répondu à l'appel en grand nombre, afin de s'informer, d'échanger et de trouver ensemble des pistes de solution.


« Les t. o. participants à la rencontre – surtout représentés au niveau comptable des compagnies – servent environ 80 % du marché.  Cela prouve encore que le sujet préoccupe grandement les tours-opérateurs », a souligné Claude St-Pierre, directeur général de Tours Chanteclerc et administrateur de l'ATOQ.


Le conférencier invité pour la suite du colloque sur la fraude était Jean-Claude Louis Jacques, sergent-détective au Service de police de la Ville de Montréal
(SPVM), section des crimes économiques et de propriété, Unité des fraudes financières.

Le sergent-détective a présenté des statistiques sur les dossiers traités par la section des fraudes, les types de dossiers traités en matière de fraude reliée au domaine du voyage et du vol d’identité. Les facteurs de risque, signaux d’alarme, vérifications possibles, la prévention et de mobilisation ont aussi fait partie des sujets abordés.


6000 PLAINTES PAR ANNÉE… LA POINTE DE L’ICEBERG!


Au SPVM, les fraudes représentent environ 6000 plaintes par année. « Seuls les services de police ont la capacité de judiciariser les dossiers qu’actuellement, ni le SPVM, ni les autres services de police ne peuvent réaliser. Ils sont dans l’incapacité de répondre adéquatement au volume de plainte en semblable matière », a précisé M. Louis Jacques.


Tout comme d'autres intervenants l'ont fait par le passé, le représentant du SPVM a affirmé que ces 6000 plaintes ne sont que la pointe de l’iceberg, le nombre réel de fraudes perpétrées étant certainement beaucoup plus élevé.


« Il est légitime de penser que la majorité des institutions ont cessé de porter plainte et ne dénoncent pratiquement plus aux services de polices, sauf pour certains dossiers spécifiques. Les institutions tentent plutôt de pallier la problématique en développant des services de surveillance et d’enquête suffisamment performants pour détecter certaines brèches de sécurité et réduire significativement l’ampleur des pertes », a poursuivi le sergent-détective.


METTRE EN PLACE DES BARRIÈRES


« Ce fut une belle prise de conscience, à savoir où nous en sommes rendus en terme de préoccupation sociale et de préoccupation au niveau de l'industrie du voyage. Je crois que c'est illusoire de penser que nous pouvons éviter tous types de fraudes, mais nous pouvons certainement mettre en place des barrières, par le biais d'outils et de mécanismes, pour limiter le nombre de cas », a ajouté Claude St-Pierre.


Tout comme plusieurs autres industries, le voyage doit donc mettre en place des mécanismes supplémentaires de vérification et de validation pour les transactions et orienter les activités de prévention. Ces tâches feront partie du mandat du futur comité de sécurité de l'ATOQ.


Anne Robidoux

 





REDIFFUSION
Colloque sur la fraude de l'ATOQ
Les t. o. répondent à l'appel !

[REDIFFUSION 4 juin 2014] Hier après-midi (3 juin), l'Association des Tours Opérateurs du Québec (ATOQ) recevait plus de 20 représentants de voyagistes du Québec, dans le cadre d'un colloque portant sur la fraude.

Pour lire la suite, cliquer ici

 





REDIFFUSION
Séminaire sur la fraude de l'ACTA
Si vous êtes victime, parlez-en !

[REDIFFUSION 29 mai 2014]

Thierry Pejot-Charrost
(Transat)
Dans le cadre du séminaire sur la fraude de l'ACTA qui s'est tenu le 26 mai dernier à l'aéroport Montréal-Trudeau, des situations réelles de fraudes, commises par des clients et des conseillers, ont été rapportées.


Pour lire la suite, cliquer ici

 





REDIFFUSION
Séminaire sur la fraude de l'ACTA
Le SPVM constate une hausse
dans le voyage


Les sergents-détectives Simon Rémillard et Hélène Gignac, du SPVM.


[REDIFFUSION 28 mai 2014]
Depuis environ trois ans, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) constate une croissance de la fraude dans le milieu du voyage. Conférenciers invités au récent séminaire sur la fraude de l’ACTA, les sergents-détectives Hélène Gignac et Simon Rémillard du SPVM ont esquissé un portrait de la situation.

Pour lire la suite, cliquer ici

 






REDIFFUSION
Séminaire sur la fraude de l'ACTA
Une mine d'informations...
mais où étiez-vous ?


Thierry Pejot-Charrost (Transat), Yves Malo (ADM), Manon Martel (ACTA),
Eric Douay (Versapay), Simon Rémillard et Hélène Gignac (SPVM)

[REDIFFUSION 27 mai 2014]
Hier soir (26 mai), l'ACTA conviait les agents de voyages à un séminaire sur la fraude dans l'industrie du voyage, à l'aéroport Montréal-Trudeau. Toutefois, alors qu’une quarantaine d'agents s’y étaient inscrits, seulement une quinzaine s'y sont présentés.

Pour lire la suite, cliquer ici


Mots clés : ATOQ , Tours Chanteclerc , St-Pierre , Jacques , Service de police de la Ville de Montréal , SPVM ,






La dengue au Vietnam

Marriott International - Ouverture de Moxy London Stratford

Le marché de locations de vacances gagne s'offre un nouvel élan avec CanadaStays rapportant une augmentation de 74% de réservations de séjours en 2017

Accueil | Nos Rubriques | Carrières | Photos | À votre agenda | Éductours | Brochures | Bottin Allo Voyage | Flash Voyages | À propos | Contactez-nous
Politique de confidentialité | Politique de retour et de remboursement
Tout droits réservés © Tourisme Plus 2006